Fonctionnement du moulin à vent

D’abord il faut que le toit soit dans la position où l’axe des ailes et la girouette soit dans le même alignement (les ailes sont perpendiculaire à la direction du vent).   

           Engrenage10

Pour que les ailes, munies de leurs voiles, arrivent à tourner il faut un vent qui souffle suffisamment fort (entre 40 et 60 km/h). Lorsque ces conditions sont réunies, les ailes font tourner l’arbre qui entraine le rouet et ses 40 dents (ou alluchons). Les dents à leur tour entrainent par l’intermédiaire des fuseaux de la lanterne, la meule tournante.  

Mécanisme1

En tournant, à chaque quart de tour, le gros fer transmet une secousse à l'auget qui permet au  grain de tomber régulièrement dans  l’oeillard (orifice au centre de la meule). Le grain est ensuite entraîné sous la meule où il est écrasé. Un petit balai solidaire de la meule va charrier la mouture jusqu’à  une ouverture qui débouche dans une goulotte.  La mouture est alors récupérée, et est acheminée soit dans un sac, avant d’être tamisée, soit  dans un blutoir où elle est directement affinée et apparait en farine et issues.

 

P1040023

Anille

Petit fer

Anille et petit ferCoupe des meules de l'anille et du petit fer

 

Le rôle du petit fer est de soulever la meule tournante par l'intermédiaire de l'anille, permettant à la meule tournante de prendre ses tours et ensuite de régler l'écartement des meules qu'on appelle "trempure"