Aujourd'hui, alors que nous célébrons au niveau national la Fête des Moulins, de grosses inquiétudes pèsent sur l’avenir du Moulin de Lambesc.

Notre moulin à vent et le seul de la région à avoir été restauré dans le respect des traditions et le seul à pouvoir fonctionner véritablement.

 Alors qu’il n’y avait, il y a peu de temps, qu’une vague ruine en forme de tour, la restauration a fait renaître le vrai moulin d’origine. Tout l’espace environnant a retrouvé un sens et une esthétique tournant résolument le dos au « Centre « Calypso ».

 L’Association de la Conservation du Patrimoine est fière de son moulin. Tous ses membres sont des bénévoles qui reçoivent à bras ouverts tous les visiteurs venus des environs ou de l’autre bout de la France.

Avec le poids du passé

Tout le XXème Siècle, satisfait de ses réussites technologiques et industrielles, a souvent méprisé l’héritage du passé, qu’il s’agisse de châteaux ou de modestes constructions telles que lavoirs ou moulins. Le Moulin de Lambesc illustre à la fois ce mépris et l’arrogance de l’automobile. La ruine du moulin est alors devenue un vague rond-point autour duquel ont tourné les voitures.

Ce qui fait aujourd’hui la difficulté d’un réaménagement de l’espace autour du moulin résulte de cette situation.

Le Moulin de LAMBESC : une île ou une presqu’île ?

Actuellement, 3 voies de circulation enserrent notre moulin. C’est en fait une île que l’on atteint grâce à un passage piétons. Avec un groupe de 10 personnes, la situation est gérable. Au-delà, et surtout avec des enfants : attention danger.

Pour toute animation aussi modeste soit-elle, l’espace manque. Le passage piétons est le seul « cordon ombilical » avec l’espace vert et ombragé qui prolonge visuellement l’espace du moulin. Actuellement, à cet endroit la circulation automobile se fait dans un seul sens et la traversée est déjà délicate car la densité du trafic et la vitesse des véhicules ne sont pas négligeables.

L’avenir sombre du Moulin de LAMBESC

  • Si un réaménagement des pistes de courses du petit stade voisin conduit à supprimer la voie montante de la circulation, l’espace vital du moulin en sera réduit d’autant.

  • Si la voie de circulation actuellement descendante devient une voie à double sens, alors, le moulin deviendra définitivement un îlot perdu, un appendice inutile.

Le rêve du Moulin de Lambesc : tout près de lui

Le rêve du moulin, ce serait que cet espace de verdure, de l’autre côté de la route, ombragé par des pins séculaires, devienne le petit « square du Moulin de LAMBESC » avec quelques bancs, un petit sentier où l’on viendrait avec une poussette, avec un livre, avec un pique-nique… avec des rêves aussi.

Et puis, on repousserait ainsi la double circulation vers le grand stade, en préservant un large trottoir conduisant au COSEC à l’entrée des équipements sportifs récents. On repousserait aussi le bruit et le danger pour les visiteurs du Moulin de LAMBESC ou des flâneurs heureux.

Ce texte est un appel en grâce à Monsieur le Maire, non pour des ambitions égoïstes mais pour le bien être et la joie de vivre pour tous à LAMBESC.